Les bonnes raisons de se mettre au Swimrun

Swimrun

Venant tout droit de Suède, il y a plus d’une décennie, le Swimrun est une discipline alternant nage en eau libre et course à pied. Véritable sport d’endurance et bon variant du triathlon, il se pratique en binôme ou à plusieurs. 100% en pleine nature, il permet de combiner amour de l’environnement, dépassement de soi et passion pour l’aventure.  

Une activité complète

En plus d’être complet physiquement, le swimrun est aussi excellent pour l’endurance et le cardio. Effectivement, en alternant position horizontale et verticale, on stimule presque la totalité des muscles du corps, tout en apprenant à maintenir le rythme. Sachez qu’en nageant, on fait énormément travailler les épaules, les bras et le dos et le gainage du tronc. De même, en faisant du trail, on développe et met l’accent sur les muscles du bas du corps.

Aussi, pour les runners, nager peut devenir un réel facteur de progression grâce à ses nombreux bienfaits pour le corps. En natation, ce dernier ne subit pas les impacts au sol, amenant une sensation de soulagement considérable aux articulations et aux ligaments. Cela aide également à maintenir une posture adéquate lorsqu’on court en améliorant la masse musculaire du haut du corps.

Etant un sport d’endurance, le swimrun reste une bonne alternative pour brûler l’excès de graisse. Pratiqué régulièrement, il permet d’harmoniser la silhouette et dessine les muscles progressivement. Cela procure à la fois des épaules assez élargies et redressées, des jambes bien affûtées et un ventre plat. Outre ses avantages sur le physique, notez également que ce sport est bénéfique pour l’esprit et le moral. En effet, il contribue à la régulation de l’humeur et à l’atténuation et à l’évacuation du stress. Il chasse également les idées noires, augmente la motivation et permet de mieux s’oxygéner.

Pour cette activité, des équipements spécifiques sont nécessaires. Un site comme allswimrun.com peut aisément vous aider à vous en procurer.

Une réelle connexion avec la nature dans une atmosphère conviviale

Sachez que le swimrun se déroule en milieu naturel. La nage se fait en eau libre (lac, mer ou rivière). Ainsi, même si la plupart des séances d’entraînement s’effectuent en piscine, il faudra certainement apprendre et s’entraîner à nager en pleine nature afin d’éviter les mauvaises surprises. Le running, quant à lui, se pratique en forêt, en plaine, et même en montagne. Cette immersion avec mère nature, à la différence des nages en bassin et des courses sur bitume, permet de contempler de sublimes paysages et de ressentir une véritable sensation de liberté. Quoi de mieux comme récompense ?

L’intérêt du swimrun est aussi qu’il s’effectue en binôme ou à plusieurs. Ainsi, la réussite de l’épreuve dépend grandement de l’équilibre et de la cohésion de l’équipe. Cela offre également un moment de complicité et une occasion de partager un instant unique avec un ami ou un proche. Pouvant comprendre nombreux imprévus, cette activité permet de surmonter ensemble les obstacles et aléas tout au long du parcours.

Un sport accessible

Conciliant natation et course à pied, le swimrun reste moins contraignant en ce qui concerne les entraînements. Effectivement, quelques séances en eau libre et quelques sessions de course suffisent.

Côté équipement, cette discipline nécessite une combinaison de SwimRun. Il est conseillé d’opter pour un modèle néoprène. Par ailleurs, il en existe avec manches longues et une coupe courte au niveau des jambes pour simplifier la course à pied. Il faut également une paire de baskets adaptées et des lunettes de natation. Il est possible d’ajouter quelques accessoires en plus. Néanmoins, vous devez courir et nager avec.

Praticable en tout temps et partout, cette activité se décline en plusieurs formats et demeure accessible aux débutants. Toutefois, il est primordial de savoir nager (au moins la brasse) et d’avoir un minimum de cardio. N’oublions pas que c’est avant tout un enchaînement de sections de deux disciplines complémentaires.

Quitter la version mobile